Etre plus grand

Retour à la case départ six heures du mat

Le marchand de sable a échoué mon rendez-vous avec Morphée

Dehors les rues sont vides on gèle l’hiver habille mollement l’asphalte

D’une main encore un peu rigide j’étale des signes sur le papier

 

J’prends garde aux sons l’encre s’anime j’prends garde au ton je travaille la rime

L’inspiration c’est une énigme je pose pas de question, je paie sa dime

Pour quelques termes sans importance qui sous son influence dansent

Au fil d’une vieille plume en transe sans que t’en comprennes toujours le sens

 

Mais c’est plus tard quand tout s’arrête quand tout redevient calme dans ta tête

Quand tu replonges dans les ondes bleues que tu te laisses bercer par leurs jeux

Là tout s’éclaire et tout d’un coup si t’acceptes de subir son joug

Elle te prête pour quelques instants le pouvoir d’être un peu plus grand

 

Je te parle pas d’être plus grand que toi c’est juste un chemin que j’entrevois

Je comprends le comment et le pourquoi je poursuis mon lapin blanc à moi

C’est comme une lutte au fond de moi pour devenir ce qu’il faut que je sois

C’est pas un concours détrompe-toi j’veux juste être mieux avec moi

 

L’inspiration n’a pas d’odeur tu la sens pas venir, n’aie pas peur

Elle s’enveloppe autour de toi elle te caresse elle guide ton bras

Aucune violence aucun combat t’as perdu d’avance t’as pas le choix

Surtout ne l’appelle pas en vain elle te donne tout n’y change rien

 

C’est pas toujours elle qui décide t’as le droit de vote mais faut suivre le guide

Elle sera peut-être pas toujours là quand tu l’appelles mais sûr crois-moi

Si tu la vois n’oublie jamais ce que tu lui dois

Ta plume ton encre et ton papier sans elle tu peux laisser tomber

 

Pour ma part c’est venu petit à petit j’ai pas tout de suite compris son prix

Mais dès que je l’ai laissée conduire je me suis senti capable d’écrire

Je suis peut-être pas né très doué mon voc laisse parfois à désirer

Mais je continue d’espérer qu’un jour mes mots sauront toucher

 

Et que plus tard quand tout s’arrête quand tout redevient calme dans ta tête

Quand tu replonges dans les ondes bleues que tu te laisses bercer par leurs jeux

Là tout s’éclaire et tout d’un coup si tu m’écoutes jusqu’au bout

Tu me prêtes pour quelques instants le pouvoir d’être un peu plus grand.